Archives : lectures

Sarah Bernhardt

Cette semaine, grâce à Mélisande, j’ai lu la biographie de Sarah Bernhardt.

Et j’ai découvert avec délice toutes les excentricités de cette actrice de théâtre divine, icône de la Belle Époque et de l’Art Nouveau.
Entre autres, son goût prononcé pour ce qu’on pourrait appeler le morbide, avec ses crânes, son cercueil (dans lequel il lui arrivait de répéter ses rôles), ses draps noirs de soie chinoise et son squelette humain…
Ses nombreux amants, pour la plupart hommes célèbres, politiciens, écrivains (Napoléon III, Gambetta, Pierre Loti, Victor Hugo…): sa ménagerie, comme elle l’appelait souvent.
Et sa lubie totalement délirante, de vouloir se faire greffer une queue de guépard au dessus de la croupe.

Les enregistrements restants que l’on trouve sur Youtube semblent bien loin de sa vraie voix (qui a quand même tiré des larmes à Hugo!), mais les photos et les biographies foisonnent, pour mon plus grand bonheur.

Voilà, sur ce je vous laisse avec quelques uns de mes croquis, puis des photos et des tableaux la représentant.
Et je retourne au boulot, suer sous les 38°C lourds et moites de cette putain de canicule interminable.

Bon début de semaine à tous!





(sur cette photo Sarah n’est pas morte: elle a tenu a être prise en photo endormie dans ce cercueil qui trônait dans sa chambre et qu’elle aimait tant)


(un clic sur l’image ci-dessous pour écouter l’émission de radio qui lui est consacrée sur France Culture)

Share on TumblrShare via email
Lire l'article entierCommentaires { 35 }