Morceaux choisis/Chorizo moisi

Bonjour mes petits ragondins glacés.
Après un tel titre, comment enchaîner?

Mon absence ici est criante. Parce que, figure-toi mon agneau pelé que je m’attèle à une tâche tout aussi réjouissante qu’envahissante: raconter pour une fois non pas ma vie, mais celles des autres. En effet, je suis en plein dans ma prochaine BD, qui s’inspire librement de 3 de mes amies.
La tâche est rude, il me reste 50 planches à faire (haha), mais qu’eeeest ce que c’est cool. 

 

Extrait:

 

 

Voilà, je dessine tout ça en me faisant un petit marathon Disney.

Pour travailler, c’est un fond idéal.
Enfin, sauf le Roi Lion, que je n’avais pas revu depuis belle lurette, et qui m’a ravagé. Non mais, Mufasa, merde. La culpabilité de Simba, qui se croit responsable de la mort de son père, et qui doit se construire SEUL! Bref, il m’a fallu une petite pause mouchoir pour m’en remettre, serpillière de l’émotion que je suis. Heureusement que ça enchaîne avec Timon et Pumba direct, sinon c’étaient les grandes eaux pour une heure.

ANYWAY, sur ces aveux honteux, je m’en retourne travailler (devant Antichrist, cette-fois) (oui je suis une bipolaire du goût cinématographique), et je vous dit à plus, mes loutres duveteuses.

PS: Je vois Gaga demain soir.

L’émotion est trop forte, j’arrive pas à faire ma valise. 

Commentaires

Laisser un commentaire

*

Commenter