Encre

Anna-avortement

 

 

Bonjour!

Aujourd’hui, je vous poste ce que j’appelle familièrement une « fausse planche »  (faite au hasard, sans suivre le scénario… juste pour me faire la main) de mon projet en cours, Anna.
Je l’ai dessinée hier soir à main levée, sur le canapé, devant une mauvaise émission de télé réalité (d’où le décor tout mou et l’arrière plan totalement incohérent en case 4…) à la suite de ma lecture du bouleversant roman d’Annie Ernaux: L’événement (ceux qui me suivent sur instagram savent que j’ai récemment acheté Écrire la vie, recueil de tous les textes autobiographique d’Annie, et que j’en suis toute retournée. Je ne lâche plus (merci la brique de 15 tonnes à trimballer partout dans mon sac).

Je dois traiter de l’avortement dans Anna, et lire ce témoignage glaçant ,intime, extrêmement précis, bouleversant et presque insupportable m’a remplie d’images.
J’avais juste besoin de les sortir de moi (de les accoucher?…), alors même qu’aucune planche de ma BD n’a encore été dessinée. 

C’est aussi ça, le lien au dessin.

Instinctif, illogique, viscéral.

 

 

PS: Ah, et, faudra juste me dire comment bIEN scnaner de l’encre de chine, toujours trop contrastée qui mange les grains du papier ou trop floue et terne. Insupportable. L’original a toujours plus de chien, ça m’agaaaaace…

Share on TumblrShare via email
Lire l'article entierCommentaires { 29 }