Archive | cinéma RSS feed for this section

Le sexisme et le cinéma, l’éternel combat.

J’annonce immédiatement la couleur: je vais parler du film « It Follows », et je vais BEAUCOUP en dire.
Donc SPOILER ALERT.
Ceux qui ne l’ont pas vu n’auront plus vraiment de surprises.
À vous de choisir de me lire ou non.

sexisme1 sexisme2 sexisme3 sexisme4 sexisme5 sexisme6 sexisme7
sexisme8 
 sexisme9 sexisme10 sexisme11-despentes sexisme12 sexisme12-bis-mirionmalle sexisme13-thomas-mathieu-bis catehrine vidal, sexisme, Diglee sexisme15 sexisme16

 

 

L’idée de ce post n’est pas tant de vous dire de boycotter « it follows » ou autres films sexistes.
C’est plutôt d’essayer de nous aider, tous, à nous rendre compte des clichés sexistes et discriminatoires que ce genre de films véhicule: d’en discuter, et de les intégrer progressivement comme étant néfastes et non représentatifs de la société. Reconnaître la connerie c’est déjà un peu la combattre.

Se faire plaisir avec un film ou une série un peu limite, ce n’est pas la fin du monde non plus: on ne va pas se mettre à interdire tel Disney ou tel série HBO parce qu’elle prône des idées qui nous semblent discriminantes. On a tous des lectures ou divertissements inavouables. Pour moi, le danger est relativement moindre tant qu’on est conscient de ce que l’on regarde, et que l’on arrive à prendre du recul, à ne pas tout absorber sans se poser de questions (je ne vous cache pas que plus on a de recul, moins on arrive à apprécier ces dits films ou séries, de toute façon…). On ne peut pas du jour au lendemain éliminer tout support véhiculant des idées sexistes (il ne nous resterait plus grand chose.) Pour ce qui est des productions existantes, restons au moins alertes, critiques concernant les idées qu’ils transmettent. Parlons en. Remettons un peu en cause ce qui est établi, allons chercher et pointer ce qui n’est pas tolérant, ce qui est insultant pour certains.

C’est surtout dans les nouveautés que je place tous mes espoirs.
De nouvelles séries émergent, comme GIRLS dont je parle depuis trois ans et plus récemment la brillante « Transparent« : et elles bousculent ENFIN un peu les clichés.
Ça arrive.
Doucement.
Et ça fait du bien. Je mise beaucoup sur ces nouveaux supports. 
Moi même, comme je vous l’ai dit,  je ne dessine plus un seul album sans penser à tout ça, sans me demander comment je peux aider à faire avancer le débat.

Pour aller plus loin et mieux comprendre les différents stéréotypes véhiculés par le cinéma et la télé, je vous conseille d’aller lire tous les articles de Mirion Malle, qui a été la première à critiquer les films et séries sexistes en dessin. C’est en grand partie son travail qui m’a amenée à réfléchir davantage à l’impact de tous les clichés de genre, racistes ou homophobes véhiculés par le monde du cinéma.

Je vous embrasse, et vais me reposer après ces neuf heures passées à écrire et dessiner ce post.

Love
Maureen

Lire l'article entierCommentaires { 215 }